mercredi, 28 novembre 2012

Hausse permanente du nombre de chômeurs : ce n'est pas une fatalité...

200318_179466075433304_100001097374056_398650_7814714_n.jpgUn communiqué du Parti de la France :

Pour le 18e mois consécutif, le nombre de chômeurs a encore augmenté en octobre. En parallèle, le travail par intérim a baissé de 15% (soit 60.000 postes) depuis le début de l'année 2012.

Les partis politiques du Système, du gouvernement comme de l'opposition médiatiquement compatible, n'ont d'autres réponses que la démagogie sociale voire l'aveu de leur impuissance, se livrant à de vaines incantations pour un retour hypothétique de la croissance, incapables de sortir soit de la soumission au mondialisme économique, soit des utopies marxistes d'un autre âge tout aussi nocives.

Le Parti de la France estime que la crise économique et sociale que traverse notre pays n'est pas une fatalité et défend un certain nombre d'orientations qui auraient pour effet de sortir les Français de la précarité dans laquelle ils s'enfoncent lentement mais sûrement :

● En finir avec l'étatisme, le socialisme, le collectivisme, le fiscalisme et le gaspillage indécent de l'argent public ;

● Défendre les libertés économiques et l'initiative privée en réduisant les charges écrasantes qui pèsent sur les entreprises françaises ;

● Instaurer le patriotisme social en réservant les aides sociales et familiales aux seuls Français et l’emploi en priorité aux nationaux ;

● En finir avec la colonisation migratoire qui ruine la France depuis plus de trente ans ;

● Produire français en France avec des Français en organisant, face à la mondialisation sauvage et la concurrence déloyale, la reconquête économique de notre marché intérieur par une régulation du commerce international, par la promotion et la protection de nos productions nationales

Les commentaires sont fermés.